Mettre le frein sur les réseaux sociaux...

Publié le par Le Miniature Léon et Nous

Mettre le frein sur les réseaux sociaux...

Mettre le frein sur les réseaux sociaux, c'est la constatation nécessaire qui m'est venue ce soir. Bien sûr, ce n'est pas vraiment une découverte de constater à quel point tout ces réseaux sociaux qui partagent depuis quelques années nos vies, sont chronophages, non. Mais ce qui a changé ce soir, c'est que me suis rendue compte qu'ils empiétaient dans ma relation avec mon fils. Mon Mini, qui, qui plus est, depuis quelques jours recherche beaucoup mon attention, s'est endormi sur le canapé pendant que je regardais mon compte Twitter. Cinq minutes, certe, mais cinq minutes ou j'aurais pu et dû être avec lui.

Je ne vais pas me fustiger, d'abord parce que cela ne m'a jamais empêcher de passer beaucoup de temps avec mes enfants en général, et avec le Mini en particulier. Nous avons toujours nos jeux, on court, on rit, on fait les fous, on se pose tranquillement aussi. Mais dans les moments calmes, (Lego, petites voitures etc...) exceptions faites de nos lectures, il m'arrive régulièrement de ne pas être 100% à lui et c'est ça qui m'ennuie le plus. Que les réseaux sociaux viennent interférer dans ce temps. Dans notre temps! Bien sûr, je suis consciente que si je consulte Instagram ou Twitter pendant que le Mini monte son 3ème château de briques, c'est avant tout par ennui (non je ne suis pas de ces mères qui s’émerveillent à chaque prouesse architecturale de leur fils, désolée), mais ce que voit d'abord le Mini, c'est un désintérêt envers lui, et c'est tout ce que je ne veux pas qu'il ressente. Jamais. Mes enfants sont ce qui est le plus important pour moi, ils doivent en être persuadés et c'est à moi de leur prouver de par mon comportement! Il y a quelques années en arrière, j'avais lu l'article d'une mère (je ne sais plus où, je l'avoue) qui avait elle aussi mis un peu sa tablette et son portable de coté pour passer plus de temps "in real life" avec ses fils quand elle s'était aperçue que ceux-ci la cherchait fréquemment du regard durant leurs jeux, chose qu'elle aurait raté si elle avait eu les yeux rivés à ses écrans. Maintenant je comprends tout à fait ce qu'elle disait alors!

Je ne diabolise en aucun cas les réseaux sociaux et je ne compte pas non plus arrêter de les fréquenter, simplement, j'ai envie de le faire plus intelligemment et sainement vis à vis de ma famille et de mon fils. Je donne bien des règles à mon fils, pourquoi ne pas en faire de même pour moi? J'ai donc décidé qu'il y aurait d'abord du temps pour le Mini (et les autres membres de ma famille) et ensuite du temps pour naviguer sur les réseaux sociaux. Le matin, au pipi room, j'aurais toujours mes deux minutes de Messenger et ou pour lire Le Parisien, après ça, les trajets en voitures, les siestes ou les moments "sans maman" me donneront toujours l'occasion de poster une photo ici, un "bon anniversaire" par là, ou de commenter la dernière publication d'une copine, sans parler bien sûr du moment où, comme maintenant, tout le monde est couché, que la vaisselle est faite, et que plus rien ne traîne et où enfin j'ai un peu de temps calme (youhou!!!) pour faire ce qui me plaît (entre autre dormir bien souvent)!

Tout ça pour dire que si je suis moins présente dorénavant sur les réseaux sociaux, c'est pour le bien de ma famille, et pour le mien aussi. Mon portable quittera un peu plus ma poche pour éviter les (grandes) tentations du "juste un coup d’œil". Je ne dis pas que je ne céderais pas à la tentation de l'ennui à un moment ou à un autre, mais le moins souvent possible, je l'espère.

Publié dans familylife

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maman À Dada ! 16/08/2016 20:20

C'est clair qu'ils arrivent facilement à nous avoir ces réseaux sociaux ! Parfois je me surprends à vouloir juste jeter un coup d'oeil et à finir par passer de longues minutes dessus. J'essaye de faire attention aussi à ne pas les laisser empiéter sur le temps passer avec mes enfants !